Boost Lyrics – PLK

Boost Lyrics

[Paroles de “Boost”]

Partie I

[Intro]
Woah

[Couplet unique]
Quand j’me sens vide, j’me remplis de fumée (fume)
Quatre disques d’or d’affilés (eh)
Deux trois pétards qui attendent de tirer
Deux-trois pétasses qui essaient d’m’attirer (touh-touh, touh-touh, touh, touh-touh)
Moi j’veux reprendre les clés du game comme
Biggie, 2Pac et Dushane, c’est
Bien d’être en haut, mais personne n’est supérieur à personne
Si j’t’allumе, tu saignes, c’est la base dеs bases (ouh oui)
Tu vaux pas mieux qu’une tasse’ des caves (non)
Chez nous y a des braves qui font des plavtons
Y’a des travs, des putes, des pavs, des pavs, des pauvres
9-2-140, fils d’eup on va tout péter
T’as vu l’game cette année, j’fais l’double des clés
2021 les ritals s’appellent Ahmed ou Moha, les rebeux s’appellent Giuseppe (ouais, haha), ouais
J’vais fermer les clapets comme quand j’roule en confort
Pour pas m’tromper j’encaisse, je compte fort
Avec un neuf milli’, j’me péta contre Floyd
J’mets la voiture en D, j’mets ta racli en I (rah, tah, tah, tah)
Niquer des mères, jamais perdu l’envie (wouh)
J’sais rien faire d’autre que rapper, recompter, regratter (rrah)
Tout baiser sur Booska-P en une heure et demi (bah, bah, bah, bah)
Enna les a gifflé, faut remettre le couvert
J’peux rejouer, j’peux tout perdre, j’suis capable de tout faire (yes)
Rendez-vous chez l’notaire (yes)
J’sors du studio khabat, j’ai la tête à l’envers
J’pense aux khos à Nanterre, à mes reufs enfermés
Obliger de faire mieux, impossible de lâcher
Polak c’est un teigneux, grosse teinture, paire de Dior
J’suis à Marseille, au port
J’attends mon bateau pour l’île de la tête de mort
J’fais bronzette, j’fais trempette
J’ai plus peur d’la tempête pendant qu’les keufs enquêtent
Le bonheur dans un chèque, le bonheur dans sa chatte
Si j’aime bien, je l’achète, si j’aime pas, je la jette
C’est

ALSO READ  Green Dot Lyrics - YoungBoy Never Broke Again

 qu’ça che-mar
On a pas trop d’écart mais tu m’dois du respect
Si c’est bon tu restes peace, c’est pas bon tu restes bête
J’ai ma puce, ma Lyca’, pour vingt barres on y va
Cinq comme la Manitta, on s’aime on s’marie pas
On divorce et j’perds tout, j’suis pas bête comme les autres
Y a pas d’match amical, pas de sawadika
J’veux plus redevenir pauvre, dormir la gova
J’viens d’l’Est comme Sharapova

[Pause instrumentale / Beat Switch]

Partie II

[Intro]
Ooh, ooh-ooh
Ooh-ooh, ooh, ooh-ooh
Woah
Trouve que Gucci me va bien
J’suis dans la Somme comme Amiens
Qui pèsera plus rira bien (ouais)

[Couplet unique]
Tout-terrain comme VTT (TT)
Clope, feuille, te-shi bien émietté (ouh oui)
Cali, fuck le CBD (haha)
J’tire un joint chaque jour, on fait qu’célébrer (bah-bah, bah-bah)
Tu, tu, tu r’gardes mal pour un mec qu’on a d’jà frappé (bah ouais)
Moi c’est Polak, j’suis pas fraté (nique ta)
Paires de lunettes, chemise en satin
Elle veut l’anneau comme Frodon Sacquet (haha)
Tout l’monde court devant l’SIG-Sauer (bah-bah, bah-bah)
On bouffe, j’la baise devant l’film d’horreur (hahaha)
Eh, continuer d’faire les p’tits loveurs, c’qu’elles veulent c’est l’game over
Trois showcases et tu t’prends pour P. Diddy (hein?)
Redescends tu vas danser chez le Tchiriri (hahaha)
T’es un faux, même ton cuir c’est simili (ouh oui)
T’es un fan, tu veux cracher, c’est mimi
C’est la merde en c’moment, j’ai le seum, trop d’galères
Je décroche plus le bigo (brr, brr)
Trop d’rappeurs inconnus, sans vécu, qui cé-per, ces bâtards n’ont pas le niveau (dégages)
C’est le flow des gros moteurs, qui débitent à mort, qui font que de la lourdeur (ouh)
On apprend par la sueur, le sang et la douleur
Disponible, efficace et mobile à tout heure (oui)
Premier clip Panama tourné avec Keasy (ah)
C’est pour détailler, pas cuisiner la cuisine (tah-tah, tah-tah)
Ils empruntent mes flows, cent à l’heure, j’fais des leasing
J’veux des alligators tout au fond d’la piscine (bah-bah, bah-bah)
J’veux tout au maximum (maximum)
Le rain-té dans l’taxiphone
Les raclis maxi bonnes (haha)
Quand c’est Polak, tu sais déjà c’est carré
J’suis surentraîné, enculé, t’es pas prêt
Pas les J.O. mais de l’or j’suis médaillé
Ils veulent ma peau, ces bâtards voudraient m’caner
Appels de phares mais jamais on les cala (cala)
J’ai reconnu les condés, j’étais pas là
Ils s’renseignaient sur les taros du cana’
Une porte qui pète c’est le début des soucis
Pétard sous l’oreiller, c’est pas la p’tite souris
Fonce-dé, j’ai niqué ma sse-lia au casino
J’ai fini bourré sur la Croisette quasi mort
T’es pas d’la famille, j’parle pas devant toi (non, non, non)

Album – Enna Boost (November 2021)
Song Released November 12, 2021